7 principes pour refonder la gauche

7 principes pour refonder la Gauche

Ces principes ne sont que la table de loi et d’orientation à partir de laquelle nous pouvons nous constituer en un camp, construire nos organisations et nos alliances, mener tous les débats nécessaires et ils sont importantes et nombreux. Avançons pas à pas, mais décidons, la recherche du consensus n’est qu’un moment, la décision en est un autre important : c’est pour cela que nous ne pourrons jamais nous passer d’organisations, de partis.

1/ La gauche est nécessaire

Sans elle pas démocratie, le principe de base : un individu une voix et choix majoritaire, nécessite sur les grandes orientations la constitution de deux camps. Tant qu’il y aura des classes ou des catégories dominées, exploitées, il faudra des alliances de classe pour que les dominés puissent se faire entendre et faire évoluer leurs situations, prendre du pouvoir.

2/ La gauche est toujours à reconstruire

Toutes l’expérience historique démontre que la diversité des intérêts, l’évolution des situations et de rapports de force ne cessent de défaire et refaire les alliances. Quand la gauche est défaite il faut la reconstruire. La gauche n’existe vraiment que dans le mouvement vers l’avant, elle n’aime rien tant que les moments de mobilisations, de révolutions.

3/ Notre boussole doit être la devise républicaine,  corrigée,
prise dans sa totalité nouvelle et indivisible.

Liberté Egalité Humanité

Chaque terme est indivisible, chaque terme ne peut exister qu’en lien avec les deux autres. Nous sommes pour toutes les libertés, positives et négatives, formelles et concrètes. Sans égalité il n’y a pas de réalisations des libertés. Nous sommes pour l’égalité des droits, mais aussi des capacités, mais aussi dans la satisfaction des besoins et la réalisation des personnes. Tous les humains sont nos soeurs et frères, nous devons en tirer toutes les conséquences pour la définition des droits, pour le partage des richesse de notre planète.

4/ le pluralisme est un principe,
pour le débat, comme pour l’organisation.

Comprendre le monde dans lequel nous vivons demande à tous les niveaux, sur toutes les questions des débats ouverts et de qualité. La diversité des points de vue fait la richesse des analyses, laquelle accroît l’efficacité de nos actions. La diversité ça s’organise. Nous avons besoins de partis, d’organisations, de tendances dans nos organisations. Oui à la politique autrement, non à la destruction de nos organisations ! Rien ne remplacera les réunions, les débats, le travail en direct des hommes et des femmes. Gardons aux outils informatiques leur place d’outils.  Rien ne remplace les contact humains directs, ne cédons pas à l’idéologie managériale .
N’oublions pas non plus que nous devons être présents sur tous les terrains, il n’y aura pas de refondation de la gauche, sans que nos associations et surtout nos syndicats prennent toute leurs place dans ce chantier. Il n’y a pas que les élections dans la vie. Le débat doit être ouvert partout.

5/ La recherche de l’unité est un principe constant

Autant il nous faut refuser toute aspiration hégémonique, tout rêve de parti unique, autant nous ne sommes pas obligés de multiplier les chapelles. Il nous faut nous organiser autour des choix essentiels pour chaque courant et toujours cherché la convergence. Rien ne justifie de se diviser sur tout et rien. Il est absurde de vouloir s’unir sur des programmes détaillés, allons aux dénominateurs communs, aux pas en avant concrets, à la recherche de l’efficacité. A tous les niveaux le problème de l’unité se pose différemment. Voyons tranquillement ce que nous voulons faire, ce que nous pouvons faire ensemble.

6/ L’Humain d’abord, bien plus qu’un programme

La logique gestionnaire du capitalisme moderne, du néo libéralisme détruit tout et d’abord l’humanité en chacun de nous et dans nos collectifs. L’Humain d’abord doit être la logique que nous opposons à celle du capital et de ses serviteurs. L’humain d’abord peut devenir le nom de l’anti-capitalisme intelligent et unitaire, moderne que nous dressons face aux très peu modernes choix de toutes les droites.

7/ L’Ecologie aux coeurs de tous nos projets

Ce combat là n’est pas un chapitre en plus, il est au centre du combat pour une humanité émancipée et solidaire. « Sauver la planète homme », selon la belle expression de Lucien Sève et sauver notre écosystème sont deux faces liées de nos combats. Luttons pour l’adoption de la règle verte et investissons nous dans tous les combats pour une planète vivable, pour une humanité où l’émancipation de chaque individu puisse devenir réalité.